Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A pour Affirmations

Publié le par Angelita

Le concept des affirmations est un des trois SAVERS qui m'a posé problème. Quand je lisais je comprenais bien ce que cela voulait dire, mais je n'avais aucune idée de la façon dont il fallait procéder, ou de comment il fallait les formuler. Ni même d'ailleurs, et pour commencer, de ce que je voulais affirmer pour voir se réaliser.

 

Quand on y pense c'est d'ailleurs bien étrange, et ça amène à se poser la question suivante : prenons-nous assez de temps pour penser vraiment à ce que nous désirons accomplir, ou nous laissons-nous un peu trop « porter » par la vie, dans un tourbillon, sans se demander sincèrement à nous-même ce que nous souhaitons vivre ?

A pour Affirmations

J'ai l'impression que parfois on laisse les jours, les semaines et les mois passer, dans une espèce de routine qui ne nous plaît pas forcément, sans même se demander quelles sont nos attentes dans la vie. Du coup, écrire mes affirmations m'a demandé un peu de concentration et m'a permis de m'arrêter quelques instants pour savoir ce qui était vraiment important à mes yeux, ce que je voulais améliorer dans ma vie et ce à quoi je tenais vraiment. Je pense que c'est ça le plus important quand on veut se lancer dans les affirmations : trouver les domaines dans lesquels nous voulons que notre vie s'améliore ou continue à être belle. Bien que cet exercice puisse sembler facile, il n'est en fait pas évident du tout.

 

Pour ma part, j'ai cherché un peu partout des modèles d'affirmations, pour comprendre « comment » elles étaient construites. Bien sûr, les affirmations sont propres à chacun car nous avons tous des désirs différents. Et heureusement. L'un voudra trouver la force de parvenir au sommet de sa carrière professionnelle, pendant qu'un autre souhaitera courir un semi-marathon, et qu'une autre voudra voyager au bout du monde. Tous les projets sont louables (enfin, tant qu'ils n'ont pas pour finalité de commettre des choses que la morale et / ou la justice réprimerait), et nous devons essayer de faire de notre mieux pour y parvenir.

 

Les affirmations ont notamment ce but là. D'ailleurs, le livre reprend une des citations de Mohamed Ali qui est résonne particulièrement vrai :

 

A pour Affirmations

Pour moi, la bonne méthode est tout d'abord de se poser au calme, et de penser aux choses qui nous tiennent vraiment à cœur, et ce que nous voudrions améliorer chez nous, ou dans nos relations aux autres. Il est ensuite préférable d'écrire ces différents domaines, pour être sûre de ne pas les « oublier » quand vous mettrez au point vos affirmations.

Une fois que vous avez vos aurez listé les principaux points sur lesquels vous souhaitez travailler, il va alors falloir passer à la rédaction. Je vous invite à lire beaucoup d'exemple d'affirmations (vous en trouverez très facilement sur internet, certaines en audio sur Youtube, dans le livre Miracle Morning bien sûr, mais également dans d'autres ouvrages, tel que « Le Pouvoir de la Visualisation Créatrice » - dont je vous reparlerai dans un prochain article).

 

Ce qu'il faut savoir principalement, et que ces affirmations ne doivent JAMAIS être formulées à la négative et inclure un langage négatif. Par exemple, il ne faut pas dire « Je ne vais plus dépenser mon argent sans compter », mais plutôt « Je suis une personne raisonnable et sais parfaitement gérer mon budget ».

Même si là, tout de suite maintenant, ce n'est pas vrai, ces affirmations ont pour but de dépasser ce que vous croyez savoir sur vous-même, et petit à petit à vous faire évoluer.

 

Personnellement, je fais le point chaque mois sur mes affirmations, que j'écris dans mon planner. Elles ont naturellement vocation à évoluer au fils du temps, puisque certaines pourront, et c'est bien là le but, se réaliser. Bien sûr vous pouvez être dubitatif, et penser que s'il suffisait de dire quelque chose pour que ça se réalise, ça se saurait depuis bien longtemps... Je pense en fait que tout ne peux pas se réaliser en un claquement de doigt. Et je pense aussi que même si nous nous répétons « Je prends soin de moi et suis en parfaite santé », ça ne nous évitera pas de tomber malade. Pour preuve, le créateur du Miracle Morning lui-même est tombé malade. Toutefois, je pense que le positif attire le positif, et que prendre soin de soi une heure par jour ne pourra jamais faire de mal. Et si cela ne nous guéri pas « physiquement », cela peut vraiment nous aider « psychiquement », et ainsi nous aider à traverser une douloureuse épreuve.

 

On le sait : à se répéter « Je n'y arriverai pas » devant un obstacle, on va sûrement ne pas y arriver. Mais si au contraire on se dit « Ok, je fais le maximum et je peux le faire », il y a de bien plus grandes chances qu'on passe l'obstacle. Alors pourquoi ne pas essayer d'appliquer ça dans des domaines qui nous tiennent à coeur ?

 

Pour ma part je n'écris que cinq affirmations par mois, et elles sont toujours assez courtes. Je les répète plusieurs fois le matin, et à force certaines d'entre elles ont réellement été mises en place. Je pense que c'est aussi de l'auto-persuasion, mais le fait est que ça fonctionne. Donc pourquoi s'en priver ?

N'hésitez pas à me dire si, vous aussi, vous avez mis des affirmations en place, ou si c'est quelques chose qui vous tenterez bien.

 

On se retrouve bientôt pour parler « Visualisation ». En attendant je vous souhaite une belle journée.

A ce stade là j'aimerais faire également un petit disclaimer à propos de ce livre. Je le remettrai également dans l'article introductif pour les personnes qui ne liront peut-être que celui-ci.

 

En reprenant la lecture de « Miracle Morning » pour écrire ces articles, je me suis aperçue de nouveau (je pense que je l'avais éclipsé car je le fais vraiment pour mes objectifs personnels) que dans ce livre la réussite professionnelle ET financière étaient particulièrement mise en avant. Il parle de ses objectifs de vente, de ses amis qui étaient propriétaires de plusieurs maisons à 25 ans, etc... Bon. Personnellement ce n'est pas ça qui me fait vibrer dans la vie. La réussite professionnelle et / ou professionnelle est pour moi sans saveur si à côté de ça la vie personnelle n'est pas épanouissante.

Personnellement, je me sers des méthodes énoncées dans le livre pour travailler sur moi, et sur ma vie privée. Dans la vie, j'aspire principalement à être heureuse et entourée de gens que j'aime, en profitant un maximum de mes proches, mais aussi en faisant ce que j'aime, et en arrêtant de tout remettre à plus tard.

Si le côté « winner », assez « à l'américaine » d'ailleurs, de ce livre vous rebute, sachez que tout est adaptable à votre propre personnalité.

Partager cet article
Repost0

S comme Silence

Publié le par Angelita

L'un des premiers SAVERS est « Silence ». Comme son nom l'indique, il convient donc principalement de commencer sa journée dans une bulle de silence. Celle-ci peut prendre plusieurs formes : méditation, prière...

 

Pour ma part, je ne suis pas religieuse, et je n'ai donc pas opté pour ce dernier choix. Cependant, je vois beaucoup de gens autour de moi qui, malgré leur foi, ne font pas de prières régulièrement. Le Miracle Morning leur permettrait peut-être de se dégager du temps, chaque jour, ou en tout cas quand ils souhaitent mettre cette phase de silence à profit pour ce faire.

J'ai l'impression que commencer une journée par une prière, pour une personne qui veut se rapprocher encore plus de sa foi, ne peut être que positif, et présager d'une journée plus apaisée.

S comme Silence

Cependant, et si comme moi la prière n'est pas ce vers quoi vous vous tournerez en premier (car, après tout, nous ne pouvons pas savoir avoir certitude comment nous évoluerons dans les années à venir), vous pouvez optez pour la méditation.

 

De prime abord, on sait tous plus ou moins ce qu'est la méditation. Mais alors, essayer de méditer, c'est tout autre chose. Avant de lire le Miracle Morning j'avais entendu le plus grand bien de cette pratique, sans pour autant me lancer. On est tous comme ça : on entend des trucs qui semblent être super et faire du bien, mais allez savoir pourquoi, on ne s'y met pas.

 

Quoi qu'il en soit, j'ai donc décidé de me lancer. Eh bien autant que je vous le dise tout de suite : les premières fois je ne suis pas allée bien loin... Je n'arrivais pas à arrêter de penser à des centaines de choses, ça fusait de partout dans ma tête, allant de ce que j'allais faire dans la journée, au programme du week-end, en passant par des questions existentielles telles que « Mais pourquoi dit-on que le jaune est la couleur des cocus ? ». C'était sans fin. Alors oui j'étais dans le silence, mais ça ne m'apportait rien du tout.

 

Dans ces conditions, j'ai décidé de me prendre un peu en main. Comme j'avais des difficultés avec plusieurs SAVERS (3 sur 6, à vrai dire), j'ai décidé de rejoindre le groupe Facebook du Miracle Morning France. Après une recherche rapide sur le groupe (outils très utile), j'ai lu plusieurs publications à propos de la méditation, et notamment de la méditation guidée.

 

J'ai alors essayé, à l'aide de vidéo youtube (il existe également des applications dont plusieurs personnes m'ont parlé et qui ont l'air sympa, mais je n'ai personnellement pas testé). Au début ça me semblait un peu étrange, mais je pense juste que je n'étais pas encore assez ouverte d'esprit. Puis j'ai trouvé une chaîne que j'aime beaucoup (Bulles de Sérénité, mais il y a encore beaucoup d'autres chaînes à explorer, et de temps en temps je change pour ne pas faire tout le temps de même type de méditation), et ces méditations m'ont beaucoup aidées. Comme je le disais dans mon article introductif je ne suis donc finalement pas dans le silence, mais ça me permet réellement de me détendre, et de laisser mon esprit totalement à ce que je fais sur le moment, et non pas à vagabonder à diverses idées, plus ou moins utiles ou intéressantes.

S comme Silence

Grâce à la méditation guidée que je pratique désormais depuis plusieurs semaines (je m'y étais remise avant même de reprendre le Miracle Morning), j'arrive désormais à faire de la méditation « classique » de temps à autre. En fait, c'est comme pour tout, il faut s'accrocher, s’entraîner, et on ne peut que s'améliorer.

 

Ce temps de méditation quotidien m'a vraiment été bénéfique. Dans nos vies trop rapides et trop bruyantes, prendre le temps de se poser, en quasi-silence, de faire suffisamment le vide pour ne penser à rien d'autre qu'au moment présent est quelque chose de très agréable.

 

Par ailleurs, la méditation fait également travailler la respiration. C'est vrai que si on respire toute la journée sans même y penser, on ne prend que rarement le temps de prendre de profondes inspirations, etc... Bon personnellement je n'arrive jamais à tenir aussi longtemps que les exercices que j'écoute mais tant pis : je le fais aussi bien que je peux, et petit à petit je m'améliore. Je l'applique même régulièrement, dès que je sens qu'une situation va faire monter mon stress en flèche : une profonde inspiration par le nez, une longue expiration par la bouche, et ce répété plusieurs fois. Ca permet de se calmer un peu et de faire un peu retomber la pression.

 

S comme Silence

Dans tous les cas, ce silence matinal est agréable et bénéfique. Les livres de Christophe André à propos de la méditation font partie de ma liste des prochaines lectures.

 

Et vous, avez-vous déjà testé la méditation ? Ou lu des ouvrages à ce sujet ?

 

Belle soirée à vous.

Partager cet article
Repost0

Le Miracle Morning - Comment je le vis au quotidien

Publié le par Angelita

Bonjour à tous,

 

Ca fait déjà quelques temps que je voulais écrire au sujet du Miracle Morning, sans jamais me lancer. Il me fallait en effet être certaine de pouvoir vous en parler correctement, et en pratique, sans rabâcher bêtement et simplement ce que j'avais pu apprendre de ce « concept » en lisant le livre qui lui est dédié.

 

J'ai cet ouvrage depuis bientôt deux ans, et je l'ai lu pour la première fois il y a un peu plus d'un an. Pourtant, en lisant la quatrième de couverture ce livre m'avait enchanté, et les promesses étaient nombreuses. Mais je savais qu'il allait aussi falloir que je me lève plus tôt si je voulais mettre en application les conseils qui y étaient prodigués, et sincèrement à ce moment là je n'en avais pas envie. Ou peut-être n'étais-je pas prête.

Miracle Morning - Par Hal Elrod

Miracle Morning - Par Hal Elrod

Quoi qu'il en soit, à sa première lecture, j'ai été très intéressée. L'auteur, Hal Elrod, a mis au point un « rituel » qui nous permettrait, en nous levant plus tôt, de gagner en énergie pour la journée, de prendre du temps pour soi, mais également de vivre une vie plus apaisée et de réaliser plus facilement nos projets. Qui n'en rêverait pas ? Cependant, si comme moi vous lever tôt n'est pas quelque chose qui est dans vos habitudes, ça peut vite vous sembler infaisable / intenable. Surtout qu'en suite de ce réveil, Hal recommande six « exercices » à faire pour améliorer notre vie. Ces exercices sont appelés « SAVERS » (notons le jeu de mot...).

 

Mais bref, quels sont ces SAVERS ?

 

  • S pour silence

  • A pour affirmations

  • V pour visualisation

  • E pour exercice physique

  • R pour reading (lecture)

  • S pour scribing (écriture)

Le Miracle Morning - Comment je le vis au quotidien

Il serait très long de détailler ici tous ces SAVERS par le menu. Je vais donc me tenir aujourd'hui à une introduction générale au sujet du Miracle Morning, puis vous détaillerai chaque SAVERS cette semaine (un par jour donc, du mardi au dimanche).

 

Selon Hal, au début de la mise en route de notre Miracle Morning, tous ces SAVERS devraient être accomplis en une heure. Par tranche de dix minutes. Enfin, c'est comme ceci que c'est expliqué dans le livre, et c'est ainsi comme cela que j'ai voulu l'appliquer la première fois. Grossière erreur. J'ai tenu une semaine. Puis quelques jours par-ci par-là, mais rien de très suivi. Et pourtant, les matins où je me levais plus tôt je ressentais un vrai regain d'énergie. Je ne courais pas dans tous les sens pour arriver à l'heure au travail, prenais du temps pour moi, etc... Mais pour autant cette routine ne me convenait pas.

 

Cependant, j'ai pourtant gardé une chose de cette lecture depuis plus d'un an : prendre du temps pour soi. Et je l'ai transformé en « Prendre du temps pour faire des choses que j'aime ». Il y a deux activités que je fais seule et qui me plaisent particulièrement (est-ce pour autant des passions ? Je ne sais pas), et depuis plus d'un an j'en fais régulièrement. Ça m'a fait énormément de bien. C'est pour cela que j'encourage toutes les personnes qui traversent des moments difficiles à se rappeler ce qu'elles aiment faire, ce qui les détend vraiment, et à s'y remettre. On se laisse parfois dépasser par nos vies, mais il faut aussi savoir prendre le temps de se poser et de se rappeler ce que nous aimons vraiment faire profondément, même si c'est quelque chose de désuet, ou de pas très glamour.

 

Enfin bref, revenons à nos moutons.

 

A la rentrée de septembre, il y a un mois, je me suis dit qu'il fallait que j'aborde cette année avec plus d'entrain, pour essayer d'être moins fatiguée. Je ne veux plus arriver à ma semaine de congés de noël complètement éclatée, essayant de rattraper un retard de fatigue, etc... J'ai donc repensé au Miracle Morning et lu de nouveau quelques passages. J'ai décidé de m'y remettre, mais cette fois-ci en l'adaptant complètement à ce qui me convenait, sans me forcer.

 

Voici donc comme je procède désormais.

Le Miracle Morning - Comment je le vis au quotidien

Je me lève bien une heure plus tôt qu'avant, soit 06h30. Je dors avec une bouteille d'eau près de mon lit et bois dès le réveil, pour justement me sortir un peu de ma torpeur.

J’enchaîne directement sur la méditation. Ce n'est vraiment pas simple au début, alors personnellement j'ai fait le choix d'écouter des vidéos de méditation guidée sur youtube. Ce n'est ainsi pas complètement silencieux, mais tant pis. Ca fait beaucoup de bien, et c'est le principal. Je choisis toujours des vidéos durant de 7 à 20 minutes, suivant mon humeur du jour. Pour être sûr de ne pas me rendormir, je remets un réveil à 07h00 (il m'a été utile une seule fois, mais bon, c'est toujours bien d'avoir un petit rappel au cas où).

Une fois la méditation terminée, je prononce quelques affirmations. Au début c'était très difficile car je ne savais pas comment les formuler, etc... Désormais je les écris en début de mois dans mon planner, et les garde pour le mois à venir.

Après hop hop hop, je promène mon chien. Ça, c'est mon sport. Oui, vous pouvez rire si vous le voulez. Mais je considère que marcher au petit matin est un sport, eheh. La première fois que j'ai tenté le Miracle Morning, j'essayais de faire de la gym devant les vidéos YT. Bon. C'est pas pour moi. Certains font aussi du jogging, etc... Pas pour moi non plus. Il faut vraiment l'adapter à vous et votre vie si vous souhaitez tenir une telle routine.

Ensuite, je prends le temps de me laver, me préparer, déjeuner, etc... Et après ça je lis ou j'écris. Comme je suis en train de le faire d'ailleurs.

Pour la lecture, il est recommandé dans le livre de lire des bouquins de développement personnel, mais j'ai envie de vous dire que vous ferez bien ce que vous voudrez.

Et je tiens donc cette routine depuis un mois. Avec un peu de recul, je peux donc vous confirmer que j'ai beaucoup plus d'énergie qu'avant, et ce en me levant plus tôt. Même si bien sûr je me suis également adaptée en me couchant plus tôt.

Les affirmations m'aident aussi beaucoup, et je vois que je tiens réellement plus les programmes que je me fixais qu'avant. Ca peut être plein de choses différentes. Mais globalement, ça ne m'a apporté que du positif.

Prendre du temps pour soi tous les matins est réellement une bonne idée, même si cela peut paraître un peu farfelu au début. Cependant, il faut trouver la formule qui vous convient. Si vous souhaitez vous lancer, testez plusieurs routines, jusqu'à trouver la vôtre.

 

Par exemple, la visualisation était quelque chose que je ne comprenais pas trop. Mais il y a quelques jours je me suis fait un vision board, que j'ai mis dans mon entrée, de manière à le voir souvent et à me remémorer mes objectifs. Et quelques fois je fais de la visualisation « basique ». Mais personnellement, c'était ce SAVERS qui était le plus dur à comprendre, et à mettre en pratique.

 

J'espère avoir pu vous en apprendre un peu plus sur ce qu'est le Miracle Morning. Naturellement, dès demain je vous poste un article sur le premier SAVERS : « Silence ».

 

Je vous souhaite à tous une très belle journée pleine d'énergie et de sourires.

Partager cet article
Repost0

La série Insatiable est-elle grossophobe?

Publié le par Angelita

Insatiable. C'est la nouvelle série Netflix qui a fait grand bruit dernièrement. Une pétition avait même été lancée pour le retrait de la série avant même qu'elle soit diffusée. C'est dire. Ainsi donc, quand elle est finalement sortie le 10 août dernier et que je venais juste de développer une angine blanche me forçant à rester à la maison plutôt que de kiffer dehors, je me suis lancée dans son visionnage.

Je vous laisse regarder la bande annonce si vous voulez savoir ce qui a soulevé les foules.

Le pitch :

Patty est une adolescente obèse qui passe son temps à la maison avec sa meilleure amie, à regarder la télé, déprimer et manger. Puis un jour, elle croise le chemin d'un SDF qui l'insulte à propos de son apparence. Coup de sang, elle lui donne un coup de poing. En l'échange de quoi il lui pète la mâchoire. Trois mois d'alimentation liquide plus tard elle a perdu 30 kilos et est désormais mince.

Elle rencontre donc un Avocat qui doit la défendre dans cette affaire d'agression, et qui voit désormais en elle une candidate idéale pour les concours de beauté (car il est coach en concours de beauté à côté de son travail d'Avocat, of course – le mec a l'air d'avoir beaucoup de time).

Et nous la voyons ensuite retourner au lycée : naturellement les autres ne la voient plus pareil, arrêtent de l'appeler « Patty la Truie » (son petit surnom trop chou) et les garçons s'intéressent à elle. Cependant, Patty n'est pas là pour kiffer. Non. Patty veut se venger de tous les gens qui l'ont malmené lorsqu'elle était grosse. Donc gagner les concours de beauté au nez de ses anciennes tortionnaires, voler leurs petits copains, etc...

Giphy

Et donc, est-ce grossophobe ?

 

Il faut toutefois savoir qu'en plus d'avoir été déclarée grossophobe, cette série a également été qualifiée d'homophobe et transphobe. La trilogie infernale.

Pour ma part je ne trouve pas grossophobe de dire qu'en mangeant liquide pendant trois mois on perd du poids. Ça me semble assez logique. Ni que lorsque l'on perd du poids les autres nous regardent autrement : ce n'est autre que la réalité. Et un homme qui ne s'intéressait pas à une femme lorsqu'elle était grosse, mais qui s'y intéresse lorsqu'elle est mince n'est pas grossophobe : il a des goûts, voilà tout.

 

Surtout, je trouve que Patty ne se renie pas. C'est à dire qu'elle ne renie pas ce qu'elle était lorsqu'elle avait 30 kilos de plus. Non. Elle en veut juste aux autres de l'avoir tant maltraitée. Alors même si on entend des mots très durs venant de ses « camarades » de classe concernant son obésité d'alors (Patty la truie, gras double, etc...), ça n'en fait pas pour autant une série grossophobe qui fait l'apologie de la minceur. Ou en tout cas, ce n'est pas DU TOUT l'impression que ça m'a donné.

 

Cette série décrit simplement une situation, le mal-être d'une adolescente et les critiques qu'elle peut recevoir. Le fait qu'elle mincisse et qu'on la regarde différemment ne signifie pas « Apologie de la Minceur ».

Giphy

D'ailleurs dans la série, deux faits ont particulièrement attiré mon attention à cet égard :

 

  • Lors de l'un des concours de beauté (« Miss Magic Jesus », je ne l'invente pas), une des candidates est grosse. Mais ça ne l'empêche pas de participer fièrement et d'être tout aussi belle que les autres prétendantes au titre.

  • Une réunion contre la violence physique est organisée à son lycée. Mais Patty prend le micro pour dire que personne ne l'avait défendu lorsque l'on s'attaquait verbalement à elle, ce qui pouvait être tout aussi violent qu'une bagarre. Et elle demande même aux autres si on ne s’intéresse pas à la violence que lorsqu'elle touche les « jolies » filles, et pas celles que personne ne regardent. Elle dénonce donc la différence de traitement qui est réservé aux gens selon leur apparence.

Partant de là, et pour avoir vu l'intégralité de la série, je n'ai pas ressenti de grossophobie.

Giphy

Il est même à noter que cette série aborde plusieurs points importants :

 

  • Cette série met en lumière qu'une perte de poids ne résout pas tous les problèmes. Malheureusement, encore beaucoup de personnes pensent que leur vie sera plus belle et qu'elles seront plus heureuses lorsqu'elles auront perdu, 10, 20, 30 ou 50 kilos. Cependant si vous ne vous aimez pas vous même, une perte de poids ne le fera pas. C'est plus profond que ça, et la série le met bien en exergue.

  • « Insatiable » aborde les troubles du comportement alimentaire, et ce qui peut y conduire. Ce n'est jamais culpabilisant, au contraire. Bien sûr, il y a mille raisons qui peuvent mener à ces TCA et ils ne sont pas tous abordés, mais ça change un peu de l'éternel refrain « Elle est grosse parce qu'elle mange et qu'elle est trop faignante pour se bouger ». Les problèmes de poids ne sont pas qu'un problème de fainéantise, qu'on se le dit. Et la série le met clairement en avant.

 

Concernant l'homophobie, je pense que cela vient du fait que la meilleure amie de Patty semble être amoureuse d'elle depuis le début, mais ne veut pour autant pas s'avouer cette attirance, et encore moins dire aux autres que son orientation sexuelle est différente de ses camarades. Un problème d'adolescent aussi non ? Et pour essayer d'éloigner tout soupçon d'elle, elle est amenée à dire des choses telles que « Ah non mais je suis sûrement pas lesbienne ! » avec un petit air de dégoût. Est-ce homophobe ? Pour ma part, je ne pense pas. C'est juste une ado mal dans sa peau qui n'arrive pas encore à extérioriser tout ce qu'elle est. Mais bien sûr au fur et à mesure de la série tout cela évolue.

De plus, concernant l'homosexualité, un des personnages de la série est condamné à des TIG (travaux d'intérêts généraux), et le fait dans une association LGBTQ+. Quand j'ai vu ça mais je me suis dit que c'était une super idée ! Je ne sais pas si ça se fait en France, mais alors là, je me suis demandée si ça ne pourrait pas faire évoluer les mentalités de condamner les personnes proférant des insultes homophobes et transphobes à de tels TIG.

 

Surtout, il ne faut pas oublier que cette série est une satire. Clairement il y a des moqueries, mais pour moi c'est pour inviter les gens à la reflexion.

Après, pour le reste, ça reste une série Netflix un peu WTF, il se passe plein de choses qui ne se passeront pas dans la vie réelle. A vous de voir si vous aimez, mais en tout cas le dossier « Grossophobie » ne devrait pas vous gêner.

 

N'hésitez surtout pas à me donner votre avis sur la série, à me dire si vous l'avez apprécié ou pas du tout. Ou tout simplement si vous n'avez aucune envie de la voir ;)

Publié dans Culture, Humeurs, Netflix

Partager cet article
Repost0

FCC Resort Queen - Le blog reprend ses festivités

Publié le par Angelita

Hello! Eh oui, après des mois d'arrêt je décide de reprendre du service. Et quoi de mieux, pour redémarrer en beauté, que de profiter du 5ème anniversaire du French Curves Challenge? 

Ce mois-ci, Gaëlle Prudencio, créatrice de ce challenge, a choisi de nous réunir autour du thème "Resort Queen".

FCC Resort Queen - Le blog reprend ses festivités

Vous allez vous dire "Quoi Quoi"? De quoi parlez-vous les filles? Bon. Eh bien vous avez probablement déjà vu des publicités pour des Resort à la télé, ou sur internet si vous cherchiez un voyage. Le thème est donc un peu "La Reine de l'Hôtel". Mais pour ma part ce sera de la plage. Ca ne vous dérange pas j'espère. ;)

 

FCC Resort Queen - Le blog reprend ses festivités

J'ai cependant fait assez simple: un joli maillot de bain de chez Kiabi (il est doublé et a donc un aspect gainant), un petit paréo léopard de chez Primark.

Bien sûr mon Bun car j'aime être correctement coiffé en toutes circonstances (même si au bout d'une vague en pleine tête, c'est plus pareil...).

J'ai aussi mis un petit collier et un petit bracelet (surtout pour cacher l'horrible bracelet du club de vacances dans lequel je me trouvais à Majorque).

 

FCC Resort Queen - Le blog reprend ses festivités

Ce look est en réalité très simple, et reflète bien ma façon d'être à la plage (hormis les bijoux, je l'admets).

Personnellement, mon accessoire indispensable à la plage (hormis les lunettes pour protéger mes yeux du soleil), c'est le paréo. J'en porte depuis toute petite. On peut les nouer de mille et une façons, et si jamais on a un peu la flemme de se rhabiller en partant de la plage, ils peuvent très bien faire l'affaire, version petite jupe.

Et vous, qu'est-ce que vous aimez porter à la plage?

 

FCC Resort Queen - Le blog reprend ses festivités

Publié dans Mode & Looks

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>